Respirer par le nez

Respirer par le nez

Pendant la pratique du yoga nous respirons par le nez, pour de nombreuses raisons. Savez-vous qu'il est très bénéfique de respirer par le nez le reste du temps aussi ?

Pourquoi respirer par le nez ?

Lorsqu'on respire par la bouche, la respiration est généralement plus rapide et on inspire beaucoup d'air, ce qui mène à une respiration superficielle, et un état d'hyperventilation.
Cette hyperventilation est liée aux états de stress. Imaginez par exemple que vous êtes poursuivi par un tigre à dent de sabre… cette respiration rapide et haletante aurait toute sa place !
Mais au quotidien, jour après jour, l'hyperventilation crée stress, anxiété, et fatigue.

Lorsqu'on respire par le nez, l'air est filtré et réchauffé avant de pénétrer dans les poumons.
Par ailleurs, le débit d'air est moins important par le nez que par la bouche, cela ralentit la respiration et crée une légère résistance qui permet de renforcer le fonctionnement du diaphragme.
La respiration est plus lente et profonde, ce qui induit un état de détente et permet de rester calme et de mieux résister au stress sur le long terme.

Lorsqu'on respire par le nez, l'air passe dans les sinus et vient stimuler le cerveau, favorisant son bon fonctionnement. On évite ainsi toute congestion, tant des sinus que du cerveau, pour garder l'esprit clair et favoriser la concentration.

L'expression anglaise "Use it or loose it" (utilisez-le ou perdez le) prend tout son sens à propos de la respiration par le nez. Lorsque nous prenons l'habitude de respirer par la bouche, les sinus s'encombrent et le nez se congestionne. On a alors plus de difficultés à respirer par le nez et on renforce le mauvais usage de respirer par la bouche…
C'est donc une bonne habitude à garder ou à retrouver !

Une grande marche en respirant par le nez

La prochaine fois que vous vous promenez, je vous invite à essayer de ne respirer que par le nez, c'est un exercice en soi !
Pour aller plus loin, vous pouvez même inspirer sur 3 ou 4 pas, voire plus mais sans jamais forcer, et expirer sur le même nombre de pas.
Cela vous permet de vous promener en silence, et de vous concentrer sur les pas et la respiration, pour une marche méditative très régénérante.
C'est la technique de la marche afghane, que les caravaniers Afghans utilisent traditionnellement pour leurs longues marches dans les montagnes, et découverte en 1980 par Edouard Stiegler, marcheur explorateur.

Note : Vous aurez peut-être "le nez qui coule" lors de vos premières marches, en réaction à la friction de l'air, mais cela contribue à un bon nettoyage !

Votre nez est trop bouché ?

Un nez trop souvent bouché peut être signe d'un déséquilibre, d'une mauvaise digestion, d'allergies ou d'une accumulation de toxines.
Certains exercices du yoga comme Kappalabathi, Bastrika et Agni Sara peuvent vous aider.

Du côté de l'Ayurveda, on dit que la congestion du nez est liée à un excès de Kapha, auquel on peut remédier par une détox, et en évitant temporairement les produits laitiers.
Par ailleurs, la technique du Neti Pot, où l'on se nettoie le nez avec de l'eau tiède salée, suivie de Nasya, l'application d'huile dans les narines, est aussi très efficace.

Essayez à tout moment de la journée d'observer si vous respirez par le nez ou la bouche, et voyez si vous pouvez prendre cette bonne habitude !

Notez que je partage ici les bonnes pratiques du Yoga et de l'Ayurveda pour rester en bonne santé, mais que cela ne remplace en rien les conseils de votre médecin.

Vous avez une question

Une posture vous pose des difficultés ? Vous vous demandez comment choisir vos séances ? Quand et à quelle fréquence pratiquer ? Rejoignez-nous lors d'une prochaine session de Questions/Réponses en live pour trouver des réponses et vous motiver. Retrouvons-nous aussi sur notre groupe Facebook privé, dédié aux abonnés.

Déjà membre ? Connexion
Invité
22/06/2021
 
  • Cœur
  • Happy
  • Soleil
  • Namasté