Le yoga est-il un sport ?

Le yoga est-il un sport ?

Par le
| |

Dans la course à la performance et à la minceur, nombreux sont ceux qui envisagent aujourd'hui le yoga comme un sport. Sous des formes dynamiques qui peuvent faire abstraction de sa dimension spirituelle, le yoga est présent dans les salles de fitness au même titre que d'autres activités destinées à s'affiner et à se tonifier. Des compétitions de yoga existent d'ores et déjà à travers le monde et certains, même, militent pour que le yoga devienne une discipline olympique. Est-il juste d'assimiler la pratique du yoga à celle d'un sport ? S'inscrit-on à un cours de yoga comme l'on s'inscrit à un cours de gym ?

Sport et yoga

Le Larousse définit le sport comme « une activité physique visant à améliorer sa condition physique », ou encore comme « un ensemble d'exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises ».

Il est vrai que le yoga possède plusieurs points communs avec cette définition :

La pratique des asanas est effectivement une activité physique.
Tout débutant l'aura remarqué, en yoga il est question de force, de souplesse, de coordination des mouvements, de respiration... Pas facile ! C'est aussi complexe qu'une chorégraphie de danse ou que le travail de son revers en tennis.
L'un des premiers objectifs du yoga est d'ailleurs de détoxifier et de renforcer le corps. C'est ainsi la base des principaux courants de yoga que l'on retrouve le plus souvent :
Le Hatha Yoga : physique sans être trop intense pour autant, il est un bon moyen de découvrir le yoga et de renouer avec une pratique corporelle.
Le Vinyasa Yoga : plus intense, on y recherche la fluidité, une certaine endurance et les postures s'enchaînent au rythme de la respiration.
L'Ashtanga Yoga : Plus traditionnel et intense que le Vinyasa, cette pratique est plus exigeante par sa structure basée sur des séries fixes et la répétition des enchaînements.

Le yoga est une pratique de l'effort, de la discipline
Comme le sport, le yoga suppose un certain effort mais un "effort juste" où il s'agit de trouver l'équilibre entre la tension musculaire et la détente. Ca n'est pas la performance qui guide l'effort et l'on doit pouvoir trouver en yoga sa propre limite. Un yogi ne prônera d'ailleurs jamais le "No pain, no gain" comme peuvent le faire certains sportifs. Enfin, le yoga exige comme le sport de la régularité, le respect d'une certaine discipline et une bonne hygiène de vie.

Malgré ces points communs, le yoga n'est pas un sport dès lors que l'on aborde la question du jeu ou de la compétition. En yoga, pas de gagnant ni de perdant ! Le yoga ne se pratique pas en équipe ni en individuel, mais à la fois pour soi et pour les autres. Le yoga est une discipline personnelle qui nous ouvre au monde. D'ailleurs, plus on avance dans le yoga, plus on découvre que c'est une pratique davantage énergétique que physique. A l'inverse du sport, plus on progresse dans le yoga, moins la pratique devient acrobatique et extérieure. Le yoga est en fait une pratique de la subtilité et de l'intériorité.

Le Yoga au delà du sport

Traditionnellement, les asanas ne représentent qu'une partie de cet art de vivre ancestral. En effet, dans les Yoga-Sutras, un texte de référence du yoga écrit il y a plus de 2000 ans par Patanjali, sont définis 8 étapes du yoga. L'Ashtanga Yoga (qui signifie les 8 membres du yoga et à distinguer du style de yoga moderne dont on a parlé plus haut), propose une ligne de conduite contribuant à une bonne santé physique et mentale, en harmonie avec soi-même et son environnement. Chacune de ces 8 étapes prépare la suivante :

  • Yamas (éthique ou valeurs collectives)
  • Niyamas (éthique et style de vie individuel)
  • Asanas (postures)
  • Pranayama (respiration)
  • Pratyahara (Le retrait des sens)
  • Dharana (La concentration)
  • Dyana (la méditation)
  • Samadhi (la béatitude ou bien-être absolu)

Tandis que le yoga moderne fait avant tout la promesse d'une bonne santé physique, le yoga des origines nous propose de faire progressivement abstraction du corps pour toucher l'âme, ou ce que nous sommes vraiment.
Un paradoxe ? Pas vraiment. La vie contemporaine et ses impératifs nous emmènent en effet dans une recherche plus "terre à terre" : nous libérer du stress, du mal de dos, être plus souple ou plus tonique, mieux dormir, etc. Cela ne nous empêche cependant pas de connaître cet héritage du yoga. Ainsi, au-delà des bienfaits physiques directs, pourrons-nous tenter d'orienter notre pratique vers davantage d'union entre le corps et l'esprit (le mot yoga signifie « union » en sanskrit).
Dès lors, nous pouvons envisager les postures non pas comme des buts à atteindre mais comme des opportunités pour améliorer la qualité de notre présence et de notre attention. Chaque asana est un terrain d'exploration de soi, d'apprentissage de ses limites, de ses émotions, de ses sensations... La posture "parfaite" importe peu. Ce qui compte, c'est le chemin que l'on parcourt pour essayer d'y parvenir.

Même résumé uniquement aux asanas, le yoga est avant tout une discipline pour mieux comprendre qui l'on est, ici et maintenant. Et c'est là une profonde différence avec la plupart des sports !

Les risques à considérer le Yoga comme un sport

Chaque jour, nous voyons sur les réseaux sociaux des yogis exécuter des postures acrobatiques. Dans un état d'esprit "sportif", orienté vers la compétition et la performance, certains voudraient eux aussi parvenir à de telles prouesses. Alors que l'essence même du yoga est de ne pas se faire violence (ahimsa, une des règles des yamas) et de respecter ses limites physiques, ces démarches s'éloignent de l'état d'esprit du yoga. Elles peuvent même être source de blessures pour le corps. Car si le yoga nous offre de nombreux bienfaits, pratiqué sans conscience et dans une logique de compétitivité, il peut nous nuire et même aggraver des troubles déjà existants.

Il convient donc de ne pas se comparer aux autres et de ne jamais brûler les étapes. Il est essentiel d'avertir son professeur de ses problèmes de santé, même des petits bobos du quotidien.
Lorsque l'on pratique, la respiration est notre guide. Elle doit rester fluide. Si elle devient saccadée ou difficile, c'est que l'on va trop loin. Si parfois les muscles tirent un peu sous l'effet des postures, ce "tiraillement" doit rester agréable et jamais douloureux.

Même si l'on vient au yoga pour sa dimension physique, il est important de ne pas en oublier les fondements. C'est ainsi que la pratique nous fera du bien dans le corps et dans la tête.

Le Yoga, un excellent complément à la pratique sportive !

Et si le yoga et le sport étaient tout simplement complémentaires ? Ni complètement différents, ni tout-à-fait les mêmes, yoga et sport vont bien ensemble. D'ailleurs, de nombreux athlètes l'ont d'ores et déjà inclus dans leur routine d'entraînement.

Les asanas améliorent souplesse, posture et coordination des mouvements : les postures font travailler notre coordination motrice en alliant la respiration aux exercices. Cela permet d'assouplir notre corps et d'y faire circuler l'énergie ! Elles tonifient également le centre du corps et les muscles du dos, des muscles profonds essentiels pour maintenir une bonne posture de base et éviter les blessures. Le yoga aide ainsi notre corps à être plus performant dans l'exercice du sport. Les pratiques yin ou restorative sont aussi un vrai plus en termes de récupération sportive grâce au travail de lâcher-prise et à la détente des fascias qui s'opère.

Le pranayama nous apprend à mieux contrôler notre souffle : ces techniques nous permettent une respiration plus ample et mieux maîtrisée. Dès lors, durant l'effort, le corps est mieux oxygéné, les toxines sont mieux évacuées.

La méditation, un atout pour améliorer la concentration et le calme : elle aide beaucoup à se débarrasser du stress inhérent à la performance sportive. On sait que le mental joue un rôle prépondérant dans les résultats sportifs et la méditation apporte une grande stabilité qui fait la différence une fois dans l'action !

Le yoga, d'une manière générale, à travers sa philosophie, permet d'apprendre à mieux connaître ses limites. Beaucoup de sportifs ont tendance à brusquer leur corps et à aller au delà de leurs limites, jusqu'à la blessure. Or, comme nous l'avons vu plus haut, le yoga nous enseigne à mieux doser nos efforts, à écouter notre corps et à accepter de ralentir un peu lorsque la fatigue s'installe.

Alors entre yoga ou sport, vous n'aurez plus à choisir ! Chaque discipline apportant quelque chose de bien spécifique. Et vous l'aurez compris, le yoga est une vraie philosophie de vie, qui passe par le physique, certes, mais qui va bien au-delà…

 

commentaires (2)

Ana le 03/03/2017

Merci beaucoup pour cet article!!!Trés interessant car j´avais cette doute depuis longtemps.Bon week-end á tous!

RépondreAnnuler
Delphine de CasaYoga.tv le 06/03/2017

C'est une question qui se pose pour beaucoup d'entre nous oui !

RépondreAnnuler
Déjà membre ? Connexion
Invité
17/11/2018
 
  • Cœur
  • Happy
  • Soleil
  • Namasté

Votre studio de yoga en ligne

Accès illimité à plus de 300 cours pour 18€/mois, sans engagement

2 premières semaines gratuites

CasaYoga.tv
Plus de yoga
dans votre vie
Recherche Blog CasaYoga.tv

Recherche

 
Newsletter CasaYoga.tv

Newsletter

Pour rester en contact, inscrivez-vous à notre newsletter !