Les transformations du yoga : bienfaits et précautions

Les transformations du yoga : bienfaits et précautions

Le yoga est réputé depuis des millénaires pour ses effets thérapeutiques. Vous l'avez sûrement remarqué, il transforme le corps et l'esprit durablement et en profondeur !

Les bienfaits immédiats

A court terme, le yoga peut ainsi vraiment vous aider à vous sentir mieux de manière générale, de jour comme de nuit !

Plus d'énergie
Vous vous sentez ré-énergisé, plus léger et enthousiaste. En travaillant le corps dans son ensemble, vous renforcez considérablement votre musculature tout en l'assouplissant. Tout simplement, vous vous sentez mieux dans votre corps !

Moins de stress
Vous êtes plus concentré, plus attentif à vous-même et à ce qui se passe autour de vous. Libéré de votre stress grâce à la respiration, à l'activité physique et à la relaxation, votre esprit est plus clair et plus disponible.

Un meilleur sommeil
Le soir, vous vous endormez plus facilement. Votre sommeil est plus profond et vraiment réparateur. Le lendemain, vous vous sentez en pleine forme !

Les bienfaits au bout de quelques mois de pratique

Si vous pratiquez régulièrement, au moins une à deux fois par semaine, le yoga peut amener des transformations plus profondes.

Un dos en bonne santé
La pratique peut ainsi vous aider à réduire les douleurs chroniques du dos. Le yoga vous permet d'améliorer votre posture en travaillant vos alignements. Il renforce également votre musculature profonde, celle qui vous permet de vous tenir debout naturellement. En bougeant votre colonne vertébrale dans toutes les directions, vous ramenez souplesse et mobilité. Enfin la respiration se fait votre alliée ; en vous relaxant, les muscles se détendent, les tensions s'apaisent. Pour en savoir plus sur le yoga et la santé du dos, lisez notre article ‘Prendre soin de son dos par le yoga'.

Moins d'anxiété
Si vous êtes de nature anxieuse, vous sentez peut-être que vous êtes plus positif, moins parasité par votre esprit agité. Vous arrivez à vous détendre plus facilement et cette détente se prolonge de plus en plus après vos séances de yoga.

Une respiration plus profonde
Vous respirez plus profondément, vous vous sente moins oppressé et votre capacité respiratoire est améliorée. Peut-être le sentez-vous si vous pratiquez un autre sport à côté de votre pratique de yoga ?

Une meilleure digestion
Enfin, le yoga est un allié de votre digestion. La détente, le travail du souffle et le mouvement (asanas, bandhas, kriyas) sont une vraie cure de jouvence pour tout votre système digestif. Celui-ci est stimulé, votre transit est amélioré et vous évacuez mieux les toxines. Le yoga est une vraie philosophie de vie. En vous y intéressant de plus près, peut-être votre pratique vous a-t-elle aussi donné envie de changer votre alimentation ?

Le saviez-vous ? Si vous avez une pratique plus avancée, voici quelques bienfaits des postures inversées, que vous n'imaginez peut-être pas ! Les inversions permettent au cœur de se reposer. Lorsque vous vous inversez, la pression dans votre corps change et le sang descend vers votre tête. Les récepteurs du cerveau qui régulent la circulation sanguine détectent cet afflux et signalent au cœur de baisser son rythme. Les inversions ou postures penchées en avant peuvent aussi aider à améliorer notre immunité, en améliorant le flux de fluide dans nos sinus et en aidant à évacuer le mucus de nos poumons.

Les bienfaits après quelques années

De manière générale, vous sentez un meilleur équilibre, vous êtes moins fragile et votre santé plus stable. Vous atteignez un poids ni idéal, ni idéalisé, c'est le poids qui correspond à votre constitution. En bougeant tous les jours ou presque, vous présentez moins de risques de développer une maladie cardio-vasculaire. Enfin, vos articulations sont en forme et vos os plus solides.

La pratique de yoga, intégrée au quotidien, vous amène à chercher plus d'équilibre, à vivre une vie qui vous épanouit pleinement. Rythme, valeurs, relations, voire spiritualité, vos choix et votre chemin vous font vivre avec plus de profondeur et de sincérité.

 

Vous l'aurez compris, le yoga vous accompagne toute la vie !

Précautions et cas particuliers

De manière générale, il est recommandé de ne pas pratiquer après un gros repas ou après avoir consommé de l'alcool, lorsque vous êtes très fatigué ou malade avec de la fièvre.

Notez qu'une séance de yoga ne remplace jamais une consultation médicale ou psychologique, une séance de kinésithérapie ou d'ostéopathie.

Respecter ses limites

Dans votre pratique, vous vous engagez à assumer la pleine responsabilité pour votre santé et votre bien-être, en respectant vos limites et en pratiquant avec douceur. La non-violence ainsi que l'écoute du corps et du mental sont la base du yoga. Pratiquer avec force ou dans une intention de performance peut parfois vous amener des tensions voire des blessures.

Votre repère sera de rester toujours en deçà du seuil de douleur, même si vous êtes dans une posture d'apparence très simple ! Si vous sentez que la séance est trop intense ou trop rapide pour vous, n'hésitez jamais à interrompre la pratique et à ne la reprendre que lorsque vous vous sentez suffisamment reposé et capable de continuer.

Si vous n'avez pas fait de sport depuis longtemps ou que vous présentez des risques cardiaques, commencez doucement et choisissez des séances accessibles à tous.

Respecter ses articulations

Soyez doux avec vos articulations, surtout si vous souffrez de problèmes chroniques. Soyez particulièrement délicat avec vos genoux qu'il ne faut jamais forcer !

Si le lotus ou le demi-lotus ne vous sont pas accessibles, acceptez de lâcher cet idéal du yoga et d'adopter une posture plus simple.

Si vous souffrez de problèmes au niveau de la colonne lombaire ou sacrée (tassement de disques intervertébraux, douleurs "sciatiques"), limitez l'intensité des flexions avant et arrière et cherchez avant tout l'allongement (attention au dos rond en flexion avant !).

Respecter sa fatique

Que ce soit en période de règles ou pour toute autre raison, il faut éviter de pratiquer si l'on est trop fatigué ou fiévreux. Dans ces moments, préférez une pratique restorative plutôt qu'une pratique dynamique.

L'enseignement traditionnel recommande aussi de ne pas pratiquer le premier jour des règles. Ce n'est pas une consigne à suivre à la lettre. Vous devez avant tout vous écouter. Pratiquez si vous en avez envie en évitant les postures inversées et les fortes compressions du ventre (flexions avant, torsions, bandhas).

Accompagnez cette période de fatigue en acceptant la manière dont vous vous sentez.

Précautions pour les inversions

Soyez vigilant à la pratique des postures inversées (chandelle, posture sur la tête), qui ne sont pas naturelles. Il y a donc certaines contre-indications qui doivent être respectées pour ne pas aggraver des blessures ou maladies existantes.

Si vous souffrez par exemple d'hypertension, de certaines maladies cardiaques, d'une blessure à la nuque, de problèmes de rétine, glaucome, ou encore d'épilepsie, il peut être dangereux pour vous de réaliser des inversions (voire même de tenir trop longtemps des postures comme le chien la tête en bas). Parlez-en avec votre médecin pour ne pas prendre de risques inutiles. Et quoiqu'il en soit écoutez vos sensations : on ne veut ressentir ni pression dans les tempes et les machoires, ni suffocation.

En cas d'antécédent d'AVC, toutes les inversions sont contre-indiquées.

Dans tous les cas, si vous souffrez d'un trouble ou d'une maladie chronique (scoliose, hypertension, hypertrophie de la thyroïde, prothèse du genoux, prothèse de la hanche, opération ou blessure récente, troubles de l'équilibre, etc.), ne pratiquez jamais sans autorisation médicale.

Précautions pendant la grossesse

Si vous êtes enceinte, il est recommandé de ne pas pratiquer pendant les trois premiers mois de la grossesse, surtout si vous n'avez jamais pratiqué avant. Pendant cette période de bouleversements, vous pouvez pratiquer la relaxation, le restorative yoga par exemple. Vous pourrez ensuite dès le deuxième trimestre, commencer votre pratique de yoga prénatal quand vous serez habituée à cette nouvelle période de votre vie !

Avancer de manière progressive

Notez enfin que dans le yoga, il est important d'avancer de façon progressive. Vous ne ressentirez les bienfaits de votre pratique que si vous acceptez d'y aller pas à pas, en respectant votre corps et vos possibilités. Ne choisissez pas de séance trop intense si vous débutez. Notamment, dans les pratiques plus avancées, on aborde les inversions, qui sont délicates à pratiquer si vous n'avez pas construit la force et les appuis nécessaires.

En vous écoutant, en respectant votre état et vos possibilités, le yoga sera toujours votre allié. Il vous apportera plus de bienveillance envers vous-même, beaucoup de détente et de l'énergie au quotidien !

commentaires (3)

Laurence le 15/11/2017

RépondreAnnuler
BOUDAHRA le 01/11/2018

peut-on pratiquer le yoga avec une prothèse de la hanche ? et comment ?

RépondreAnnuler
Delphine de CasaYoga.tv le 02/11/2018

Bonjour Boudhara, vous pouvez sans soucis pratiquer la relaxation et la méditation. Tant que vous trouvez une posture parfaitement confortable, et qui ne crée pas de tension ou d'étirement dans cette zône. Il faudra probablement éviter la posture en tailleur, pour vous asseoir plutôt sur une chaise pour la méditation. Par contre pour toutes les pratiques de yoga posturales, il faudrait que vous suiviez des cours avec un professeur en personne, qui vous aidera à adapter les postures à votre condition bien spécifique. J'espère que cela répond à votre question ! Delphine

Déjà membre ? Connexion
Invité
12/12/2018
 
  • Cœur
  • Happy
  • Soleil
  • Namasté

Votre studio de yoga en ligne

Accès illimité à plus de 300 cours pour 18€/mois, sans engagement

2 premières semaines gratuites

CasaYoga.tv
Plus de yoga
dans votre vie
Recherche Blog CasaYoga.tv

Recherche

 
Newsletter CasaYoga.tv

Newsletter

Pour rester en contact, inscrivez-vous à notre newsletter !