Comment adapter sa pratique du yoga

Comment adapter sa pratique du yoga

Vendredi, 18h. Vous rentrez chez vous après une bonne journée de travail. Encore une semaine pendant laquelle vous n'avez pas eu beaucoup de temps pour bouger, vous aérer, ou faire du sport. Impatient de vous délasser, vous vous connectez à casayoga.tv pour une séance de vinyasa. Au bout d'à peine 10 minutes, votre corps est déjà fatigué et vous peinez à suivre ce cours que vous attendiez tant.
Et si vous cliquiez sur « pause » pour vous « poser » un instant sur votre tapis et commencer par observer comment vous vous sentez ?
Installer le yoga dans notre vie, lui faire de l'espace dans notre quotidien et se donner la discipline suffisante pour pratiquer est notre premier challenge. Mais pour que le yoga nous aide à être vraiment bien dans notre vie, savoir adapter notre pratique personnelle en est un deuxième challenge. Pourquoi ? On vous explique tout !

La vie est faite de changements

La palette d'outils que propose le yoga est large. Quand on débute, on teste différents cours jusqu'à trouver le style de yoga qui nous correspond. C'est décidé ! Notre yoga sera l'Ashtanga ou encore l'Iyengar. On le choisit ou c'est peut-être lui qui nous choisit ? Peu importe. L'essentiel est d'avoir trouvé la manière de pratiquer qui nous correspond et nous donne envie de dérouler notre tapis. Oui mais la vie change, et nous aussi.

C'est la posture qui s'adapte à nous et jamais l'inverse.
Si l'on prend des cours en studio, on a tous un jour voulu suivre l'énergie du groupe ou tenter une version de posture un peu trop avancée pour nous. Les courbatures, voire même une petite douleur se sont chargées de nous passer le message : nous sommes allés un peu trop loin !
En ligne ou en live, il est important de ne jamais laisser notre ego diriger notre pratique et faire entrer notre corps dans une forme qui n'est pas faite pour nous. Respecter son corps, son niveau, sa forme du jour est essentiel pour entrer dans une pratique juste. Celle qui ne nous blessera pas et au contraire, nous remplira d'énergie ! A retenir donc : toujours adapter la posture à nous-même et non pas l'inverse !

Accepter notre situation pour mieux la changer
Quand on a beaucoup de travail, qu'on est malade, qu'on vient de déménager, qu'on a des soucis ou tout simplement quand on se sent un peu perdu dans son quotidien, on a parfois l'impression qu'il faut « rester fort » dans chaque situation. être un guerrier chaque jour et « tout donner ». On pourrait alors penser qu'il nous faut une pratique physique, intense, qui nous donne la force de Goliath. Oui, mais pas forcément. être puissant ne nous rend pas systématiquement plus fort. Prendre le temps de méditer ou d'effectuer une pratique douce nous aidera beaucoup plus à lâcher-prise et à prendre du recul sur notre vie. Accepter notre situation, même si elle est difficile, est une première étape essentielle si l'on veut parvenir à la changer. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous avons besoin de clarté d'esprit et d'énergie pour y parvenir.

Savoir s'écouter chaque jour

La routine du yoga face aux aléas de la vie
Vous êtes fier de vous, car vous avez mis en place votre routine du yoga, tous les jours. Vous déroulez votre tapis et vous pratiquez cette séquence qui vous va bien. Ca, c'est le premier challenge du yoga. Le second vient vous surprendre quand vous sentez qu'à la fin de votre séance, vous ne vous sentez pas aussi bien. Votre corps, votre mental, votre environnement ont changé, il est temps de s'adapter.
Premièrement, prenez bien le temps au début de votre séance d'observer comment vous vous sentez. Puis ensuite observez chaque mouvement, chaque respiration ou chaque temps de méditation. Vous vous rendrez compte qu'il s'agira peut-être tout simplement de modifier une ou deux postures pour améliorer les bénéfices de votre pratique. Ou peut-être réduire le temps de postures pour plus de temps de méditation. A force d'observer et d'expérimenter, vous verrez que vous apprendrez vous-même à faire ces petits changements essentiels.

Est-ce que je pratique ce dont j'ai envie ou ce dont j'ai besoin ?
Question très intéressante, surtout lorsque l'on pratique seul ou avec des cours en ligne. Quel type de pratique choisissez-vous ? Y a-t-il des postures que vous ne pratiquez jamais parce que vous ne les aimez pas ? Quel est le rythme de vos séances ? En général, les mouvements que nous évitons sont ceux dont nous avons le plus besoin. En dehors d'éventuelles blessures ou contre-indications, dès qu'un exercice est difficile pour nous, c'est qu'il est pour nous : parce que nous avons besoin de muscler telle ou telle partie du corps, parce que nous n'avons pas confiance en nous, parce que nous sommes trop agités,... Les raisons sont nombreuses et les blocages s'installent sans qu'on s'en rende compte. Dans ce cas, n'hésitez pas à revenir auprès de votre professeur, qui pourra vous aider à surmonter ces blocages et à faire évoluer votre pratique.

Les réponses du yoga

Si vous prenez le temps d'observer le niveau d'énergie et les émotions avec lesquelles vous vous installez sur le tapis, le yoga pourra vraiment vous apporter les réponses adaptées.

Que faire quand je suis gêné par mes émotions ?
Si vous ressentez des émotions fortes (colère, tristesse, regret, ...) au moment où vous vous installez sur votre tapis, un temps de recul sera nécessaire. Vous évitez ainsi que cette émotion se retourne contre vous lors de votre pratique.
Méditez sur votre émotion pour l'écouter et pour la vivre : que ressentez-vous ? Que se passe-t-il dans votre corps ? Quelles sont les pensées qui vous passent par la tête ?
Vous pouvez aussi exprimer votre émotion en écrivant ce que vous ressentez, sans retenue, jusqu'à sentir que vous avez vidé tout ce que vous aviez sur le cœur.
Vous pouvez aussi prendre de grandes expirations profondes qui vous aideront à lâcher tout ce que vous avez en vous.
Une fois votre émotion vécue et lâchée, votre pratique peut commencer !

Que faire quand j'ai beaucoup (trop) d'énergie ?
Attention d'abord à ne pas confondre trop d'énergie à trop d'agitation mentale ! Prenez d'abord un temps allongé au sol pour sentir si votre corps a autant d'énergie que votre tête ;-) Si c'est le cas, il faudra dans un premier temps dépenser cette énergie, mais en même temps la canaliser.
Les salutations au soleil sont un bon moyen de bouger tout votre corps pour vous dépenser et de mettre votre souffle sur des rails, ce qui vous aidera à rester bien centré. Vous pouvez en pratiquer de 5 à 10 séries par exemple.
Une fois votre énergie physique dépensée, il s'agira de calmer votre mental. Préférez donc continuer avec plutôt des flexions vers l'avant et des postures d'équilibre, qui favoriseront en vous le calme et la concentration. Répétez aussi les mouvements plusieurs fois avant de rester dans la posture. Cela vous apportera beaucoup d'apaisement.
Pendant ou après les asanas, cherchez aussi à bien développer votre expiration. Vous pouvez par exemple compter votre souffle et expirer deux fois plus longuement que la durée de votre inspiration.
Enfin, terminez par une longue relaxation. Installez-vous très confortablement et prenez le temps nécessaire pour que votre corps et votre mental s'installent vraiment dans savasana.

Que faire quand je n'ai pas assez d'énergie ?
Si vous avez peu d'énergie, il faudra donc que votre pratique respecte cet état dans lequel vous êtes et vous aide à ramener de l'énergie en vous.
Si vous êtes vraiment très fatigué, oubliez l'ashtanga ou le vinyasa et préférez des pratiques très douces : restorative, relaxation profonde ou yoga nidra seront d'une grande aide. Vous aidez ainsi votre organisme à se reposer vraiment et à recharger les batteries.
Si vous manquez juste un peu d'élan, vous pouvez opter pour une pratique plus stimulante. Mais attention, celle-ci doit être progressive.
Commencez tranquillement, avec des mouvements doux et simples, avant d'aller vers des postures plus énergiques. Vous pouvez par exemple favoriser des postures latérales (le triangle, la posture de l'angle étiré sur le côté, ou encore la demi-lune) ou de douces flexions arrière. Quand à votre respiration, faites en sorte qu'elle soit bien équilibrée (même longueur pour l'inspiration que pour l'expiration). Vous pouvez même allonger progressivement votre inspiration dans certaines postures ou à la fin de votre pratique. Vous verrez ainsi à quel point la respiration peut vous aider à récupérer votre énergie !
Terminez par une relaxation modérée, pas trop longue, afin de garder en vous les bénéfices de votre séance !

Suggestions de pratiques

Suggestions de pratiques

Voici quelques suggestions de séances qui vous aideront à adapter votre pratique. N'hésitez pas à tester les styles de yoga que vous ne pratiquez jamais et surtout à prendre ce temps d'observation de vous-même avant de décider de votre séance. Pensez que le yoga est là avant tout pour vous aider et vous soutenir !

COMMENTAIRES

Écrivez le premier commentaire !
Déjà membre ? Connexion
Invité
20/02/2020
 
  • Cœur
  • Happy
  • Soleil
  • Namasté

Votre studio de yoga en ligne

Accès illimité à plus de 450 cours à partir de 18€/mois, sans engagement

2 premières semaines gratuites

CasaYoga.tv
Plus de yoga
dans votre vie
Recherche Blog CasaYoga.tv

Recherche

 
Newsletter CasaYoga.tv

Newsletter

Pour rester en contact, inscrivez-vous à notre newsletter !