Le corps de l'intellect et de sagesse, Vijnanamaya Kosha

le

Découvrons Vijnanamaya Kosha, notre corps de l'intellect et de la sagesse dans le modèle des 5 Koshas.
Vijnanamaya Kosha est notre intellect, la part de nous qui réfléchit, extrait le vrai du faux, prend les décisions.

Plus on avance vers le subtil et plus il est compliqué de communiquer par des mots. Il s'agit avant tout d'expériences personnelles et intérieures.

La relation entre Manomaya Kosha (le mental qui pense et réagit), et Vijnanamaya kosha, est particulièrement importante pour notre pratique du yoga, notre évolution personnelle et notre vie. C'est là qu'on peut commencer à parler de profondeur.

Une fois le mental calmé, au lieu d'être constamment tourné et agité vers l'extérieur, on trouve en nous un espace de recul, de sagesse, d'immobilité.

C'est notre guide ou maître intérieur, mais aussi l'observateur en nous. Lorsqu'on y a accès, on ne se sent plus jamais seul !

Il peut être obscurci par nos conditionnements, notre histoire, nos habitudes. Et s'il est endormi ou capricieux, notre vie peut manquer de sens et devenir chaotique, en proie à toutes sortes d'addictions et tendances négatives du mental.

S'il est accessible, calme, clair et posé, alors il nous aide à mieux vivre notre vie, et nous procure sagesse et intuition.

C'est la part de nous qu'on appelle aussi Buddhi, d'où vient le nom de Bouddha.

Cet aspect de nous n'est pas contrôlé par les impressions venant du monde extérieur, comme l'est Manomaya Kosha. Au contraire, il est éclairé par notre conscience. Il nous permet d'agir et de prendre nos décisions indépendamment de nos désirs sensoriels.

Par exemple :

  • Vous êtes au lit le matin et Manomaya Kosha, informé par vos sens, veut juste rester encore un peu sous la couette. Vijnanamaya Kosha se rappelle que vous avez décidé, pour votre bien, de pratiquer le yoga chaque matin, et prend la décision de "vous" lever !
  • Devant un cheese-cake ou un fondant au chocolat, Manomaya Kosha qui est dirigé vers le monde extérieur, voudrait le dévorer immédiatement ! Vijnanamaya Kosha, qui prend plus de recul et a en tête une vue plus large et plus sage de votre vie et de votre santé, se dit que ce n'est peut-être pas le bon moment.
  • Vous êtes très en colère, et votre mental décide d'envoyer un SMS incendiaire ! Mais Vijnanamaya Kosha peut se rappeler que la dernière fois ce n'était pas du tout constructif, et décider de prendre du recul et attendre le lendemain.

Tous ces exemples ne montrent pas une volonté de fer, mais de la possibilité de prendre du recul par rapport à ce que nous demandent nos sens et notre mental, pour non pas réagir instinctivement, mais répondre en conscience aux situations du quotidien, en prenant en compte la globalité de notre être.

Vijnanamaya Kosha n'est pas contrôlé par les sens et peut donc réfléchir et prendre des décisions de manière plus subtile, plus éclairée, plus sage.

En développant Vijnanamaya on développe notre sagesse intérieure.

Par ailleurs, le fait de ne plus être en interaction et en réaction permanente avec le monde extérieur nous permet d'avoir accès à notre intuition et notre créativité.

On veut donc purifier Vijnanamya Kosha, pour le nettoyer de l'influence des autres aspects du mental, renforcer son rôle d'observateur en nous, et l'écouter davantage.

Les outils que nous avons pour prendre soin de Vijnanamaya Kosha

Pour prendre soin de notre corps de sagesse, les éléments suivants du Yoga et de l'Ayurveda interviennent :

  • Dans la pratique des Asanas, du Pranayama et de la méditation, on apprend à prendre le rôle de l'observateur. Au lieu de réagir, on apprend à ressentir et à observer, même lorsque c'est inconfortable. On reprend le contrôle sur certains aspects de nous même.
  • Par l'Ayurveda, on apprend à mieux se connaître, et à questionner les différents aspects de notre vie et de nos habitudes, pour faire les bons choix.
  • Par la lecture des textes sacrés, et la découverte de la philosophie du Yoga, on apprend sur nous-même, et on s'ouvre à d'autres visions du monde.
  • A chaque fois que nous prenons le temps de calmer le mental et d'écouter Vijnanamaya Kosha, on lui donne un peu plus de place dans notre vie.
  • En écoutant cette petite voie de notre intuition, on lui permet de s'épanouir et de prendre plus de place dans notre vie.
  • Le temps passé dans la nature vient calmer le mental et éveiller cet aspect de nous, car l'énergie de la nature est comparable, ou résonne, avec celle de notre corps de sagesse.

Dans la pratique du Yoga sur notre tapis

Les éléments suivants de notre pratique impactent particulièrement Vijnanamaya Kosha :

  • Nous rappeler que "Je ne suis pas mon mental. Je suis celui qui observe mon mental qui pense".
  • Rester plus longtemps dans les postures, et les supporter même si un inconfort (relatif) s'installe.
  • Prendre conscience du mental qui pense et récupère les informations des sens, et de l'observateur qui prend les décisions.

Questionnement personnel relatif à Vijnanamaya Kosha

Pour mieux intégrer cette notion de corps de sagesse, vous pouvez vous demander :

  • Ai-je plus tendance à réagir, en écoutant ce que me dictent mes sens et mes émotions, ou à répondre consciemment, en écoutant ma sagesse intérieure ?
  • Suis-je plutôt dans l'observation et le recul, ou ai-je tendance à réagir un peu trop rapidement ? Et quelles en sont les conséquences ?
  • Est-ce que j'écoute mon intuition ?

Vous avez une question

Une posture vous pose des difficultés ? Vous vous demandez comment choisir vos séances ? Quand et à quelle fréquence pratiquer ? Rejoignez-nous lors d'une prochaine session de Questions/Réponses en live pour trouver des réponses et vous motiver. Retrouvons-nous aussi sur notre groupe Facebook privé, dédié aux abonnés.
CasaYoga.tv
Invité
25/05/2024
Déjà membre ? Connexion
 
  • Cœur
  • Happy
  • Soleil
  • Namasté